DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Benoit 16 dans la très catholique île de Malte, sur fond de scandales pédophiles

Vous lisez:

Benoit 16 dans la très catholique île de Malte, sur fond de scandales pédophiles

Taille du texte Aa Aa

Le Pape se rend ce week-end sur l‘île de Malte, un des pays les plus catholiques d’Europe. Ici, presque une église au kilomètre carré. Le divorce y est toujours interdit malgré d’intenses débats.

Agenda très serré pour Benoit 16 qui doit notamment se rendre à l’endroit ou selon la tradition catholique, l’apôtre Paul s’est refugié il y a presque 2000 ans.

Le souverain pontife est attendu aussi sur une nouvelle affaire de pédophilie, des abus commis au sein de l’orphelinat Saint-Joseph, dans les années 80, et révèlé récemment. Trois prêtres ont été mis en cause.

Un groupe de 11 victimes a demandé à rencontrer Benoit 16 en début de semaine. Parmi elles, Lawrence Grech, le seul à avoir divulgué son identité : “Il m’a masturbé, se souvient-il aujourd’hui. Et quand 19 heures est arrivé, vous savez, nous sommes descendus pour la messe. Vous le voyez célébrer la messe, imaginez ce qu’on peut ressentir. Je voudrais rencontrer le pape, le pape connait la vérité. Et je souhaite des excuses pour les victimes de Malte. Parce qu’il est allé en Australie, en Amérique, et là il s’est excusé…”

Le Vatican n’a pas encore dit si le Pape rencontrera les victimes à Malte. Ce sera en tous cas le premier voyage à l‘étranger du souverain pontife depuis les révélations en cascade de scandales pédophiles au sein du clergé.

Hier, il a appelé l’Eglise à la repentance.
Rassemblés aujourd’hui place Saint Pierre à l’occasion de son 83e anniversaire, les fidèles lui apportent tout leur soutien : “Avec ces affaires, je lui dis encore plus mon affection, dit Soeur Anna. Je le remercie pour tout ce qu’il dit, qui est vraiment profond. J’aime sa transparence, son courage, sa foi, et aussi sa gentillesse.”

En revanche dans son pays d’origine ou plus de 250 cas d’abus sexuels ont été révèlés, victimes et associations ont exigé hier à Berlin plus de transparence, et des condamnations pour les responsables. Le gouvernement et l’eglise catholique vont se réunir à ce propos la semaine prochaine.

Lundi, sera célébré le cinquième anniversaire du pontificat de Benoit XVI, qui ressemble de plus en plus à un long chemin de croix.