DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Pologne après la mort de son président


Pologne

La Pologne après la mort de son président

La Pologne est en quête d’unité à la veille d’un week-end consacré aux funérailles des victimes de l’accident d’avion qui a coûté la vie au président Lech Kaczynski et à son épouse.
L‘Église catholique, très influente dans le pays, a insisté sur la nécessité de commémorer toutes les victimes d’un désastre sans précédent dans l’histoire du pays, demandant à la population d’atténuer la polémique sur le lieu d’inhumation du président.

De nombreux Polonais considèrent en effet qu’enterrer Lech Kaczynski, dans la crypte du château de Wavel, considérée comme le panthéon des grands rois et des grandes figures de l’histoire de la Pologne, est un honneur excessif pour un président, très conservateur et catholique, qui ne faisait pas l’unanimité.

Par ailleurs 71 des 96 victimes du crash de samedi ont été identifiées et les corps continuent d‘être rapatriés. Samedi, les cérémonies seront consacrées aux victimes civiles alors que les funérailles officielles du président se dérouleront dimanche en présence des plus grands chefs d’Etat.

L’enquête sur les causes de l’accident se poursuit, et les premiers éléments du décodage des boîtes noires indiqueraient une erreur de pilotage, et non une pression pour atterrir par de hauts-responsables présents dans l’avion.

Prochain article

monde

Pologne : le procureur général promet de révéler le contenu des boîtes noires