DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan : rapport accablant de l'Onu sur la mort de Benazir Bhutto

Vous lisez:

Pakistan : rapport accablant de l'Onu sur la mort de Benazir Bhutto

Taille du texte Aa Aa

Une commission de l’Onu a rendu un rapport d’enquête accablant sur l’assassinat de Benazir Bhutto, l’ancienne Première ministre pakistanaise.
Non seulement elle estime que cette mort brutale en 2007 au Pakistan aurait pu être évité si des mesures de sécurité adéquates avaient été prises mais elle indique aussi que la police a sciemment fait échouer l’enquête.
Au moment du drame, le général Pervez Musharraf tenait les rênes du pays. La commission de l’Onu a été mise sur pied en 2009 à la demande du gouvernement dirigé par le parti de Bhutto.

“C’est aux autorités pakistanaises qu’incombe la responsabilité de faire ce qu’il y a à faire, c’est-à-dire de mener une enquête sérieuse et crédible qui détermine qui a conçu, planifié et exécuté ce crime haineux et de poursuivre devant la justice les responsables”, a déclaré Heraldo Munoz qui a dirigé la commission d’enquête.

Les experts de l’Onu étaient chargés d’enquêter sur les faits et les circonstances de l’assassinat de Benazir Bhutto et non de trouver ses auteurs. Ils ont laissé entendre qu’il ne faudra pas exclure une implication de l’armée et des forces de sécurité.
L’ancienne Première ministre était revenue de 8 ans d’exil le 18 octobre 2007 et était candidate aux élections législatives. Quelques heures après son arrivée, elle survivait à un attentat au caractère prémonitoire qui a fait 149 morts.

Avec AFP, Reuters et APTN