DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le parcours du combattant se poursuit pour les passagers pris au piège par le nuage de cendres

Vous lisez:

Le parcours du combattant se poursuit pour les passagers pris au piège par le nuage de cendres

Taille du texte Aa Aa

Ils sont plus d’un million un peu partout dans le monde comme ici à l’aéroport Narita de Tokyo à errer depuis plusieurs jours dans les terminaux en attendant une reprise du trafic qui n’est toujours pas d’actualité.

Ce touriste britannique se sent abandonné : “Nous avons besoin de soutien et nous n’en avons pas eu du tout, donc on est vraiment très déçus”.

A Paris-Orly, les terminaux sont inhabituellement calme en plein week-end de vacances de printemps mais pour ce vendeur, la tension devrait remonter très vite : “demain matin, il va y avoir du monde mais les gens ils ont compris, ils regardent la télé, ils attendent les informations et c’est tout. Mais bon à l’ouverture, ca va être la pagaille en même temps”, explique ce représentant d’une compagnie.

Il n’y a pas d’avions alors tout le monde se rabat sur le bus et les autocars pour tenter de rallier sa destination. Les files s’allongent et la colère gronde : “On est exaspéré, on est fatigué parce que vous voyez la queue qu’on a faite pour savoir par la suite qu’il faudra attendre une semaine pour rejoindre son pays”, raconte cette femme.

Il faut dire que la demande a littéralement explosé faisant le bonheur des compagnies d’autocars, des taxis et d’autres moyens de transports.