DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les usagers cherchent des solutions de repli

Vous lisez:

Les usagers cherchent des solutions de repli

Taille du texte Aa Aa

Pour faire face au blocage d’une bonne partie des aéroports, des milliers de voyageurs ont été dans l’obligation de trouver, dans l’urgence, une solution de repli. En France, la plupart des gares ont été prises d’assaut, notamment à Paris. Certains ont tout de même réussi à se trouver une place dans un train, non sans y mettre le prix.

“On a fini tant bien que mal par trouver un billet de train moyennant 300 euros par personne, raconte une touriste autrichienne. C’est une très grosse dépense pour nous. J’espère que notre assurance pourra nous rembourser.”

Certains touristes allemands en visite à Madrid préféraient eux garder le sourire. Bloqués parfois depuis plus de 48 heures, beaucoup se sont rués vers la solution de la route. Des bus de substitution ont été mis à disposition des voyageurs par certaines compagnies aériennes. “Nous avons reçu un appel nous proposant de partir en car. Maintenant ! Et nous arriverons en Allemagne le lendemain. Mais mieux vaut un car aussi rapide qu’un escargot pour l’Allemagne, qu’un avion qui ne décolle pas. Alors on a décidé de prendre ce car”, explique un touriste allemand.

Tout le monde tente de s’organiser tant bien que mal, y compris de l’autre côté de l’atlantique. Des milliers de voyageurs à destination de l’Europe restaient encore coincés dimanche, comme à l’aéroport de Dulles en Virginie. “On habite tout près de l’aéroport”, raconte une habitante, “et nous avons pensé qu’il pourrait y avoir d’Européens bloqués ici. Alors comme nous avons deux chambres d’amis, nous avons eu l’idée de venir pour offrir un lit ou un endroit où se doucher à quelqu’un.”

Ceux qui n’ont pas eu cette chance ont du renouer avec les joies du camping, en plein aéroport. Un chaos qui a fait le bonheur des sociétés de location de voiture submergées par les demandes.