DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Madrid sert de plateforme au rapatriement de voyageurs en perdition

Vous lisez:

Madrid sert de plateforme au rapatriement de voyageurs en perdition

Taille du texte Aa Aa

Outre la France et l’Allemagne, l’Espagne s’est engagée à servir de relais aux Britanniques qui ne parviennent pas à rentrer au bercail. Londres estime que 150.000 de ses citoyens restent à l‘étranger en raison du blocus aérien. La moitié d’entre eux devraient être transférés jusqu‘à l’aéroport de Madrid. Certains pourraient notamment se diriger vers Santander pour embarquer en direction de la Grande-Bretagne.

“L’objectif est d‘être sûr que nous utilisons l’Espagne comme centre de retour pour les Britanniques, qu’ils se trouvent en Europe ou ailleurs. Beaucoup de personnes reviennent d’elles-mêmes par train ou par autocar. Mais nous voulons être sûrs qu’il y aura plus de véhicules, de trains et de bateaux outre-Manche pour les ramener aussi vite que possible”, explique le chef de la diplomatie britannique David Miliband.

La Royal Navy est mise à contribution. Au moins deux de ses navires seront affrétés pour le retour de ressortissants britanniques au Royaume-Uni.

“Nous utiliserons la marine royale mais elle ne sera pas capable de rapatrier la majorité de nos ressortissants. Quelques navires, HMS Ark Royal, HMS Ocean, seront déployés. Je pense qu’il est bon d’utiliser nos ressources, que ce soit la marine royale, la marine marchande ou d’autres navires pour ramener la population sur notre île”, ajoute M. Miliband.

En pleine campagne électorale pour les législatives, le gouvernement travailliste met en place tous les moyens possibles pour rapatrier ses ressortissants. Des électeurs potentiels qui n’apprécient pas forcément les choix faits par Londres jusqu‘à présent.

plus d’informations