DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kirghizstan : les autorités veulent éviter de nouvelles violences inter-communautaires

Vous lisez:

Kirghizstan : les autorités veulent éviter de nouvelles violences inter-communautaires

Taille du texte Aa Aa

Au Kirghizstan, le nouveau gouvernement a déployé ce mardi des centaines de policiers pour faire respecter l’ordre, notamment dans les environs de la capitale. Ces derniers jours, des affrontements entre différentes communautés ont fait cinq morts et plusieurs blessés.

En toile de fond de ces violences, il y a l’opposition entre les nouvelles autorités en place à Bichkek et les partisans du président déchu Kourmanbek Bakiev. Ce dernier a été renversé il y a quinze jours. Il se trouve à présent au Bélarus.

Par ailleurs, les nouvelles autorités kirghizes s’efforcent d’asseoir leur légitimité au niveau régional. Ainsi, le vice-président du gouvernement provisoire s’est rendu à Astana où il a rencontré le Premier ministre kazakhe. Les autorités des deux pays ont convenu de rouvrir leur frontière, fermée depuis deux semaines. Le responsable kirghize a également expliqué qu’il était prêt à tout pour neutraliser les bandits qui sévissent dans son pays.

Dans la capitale Bichkek, des centaines de personnes étaient rassemblées ce mardi pour réclamer le retour du calme et de la stabilité. Le nouveau gouvernement a dit vouloir organiser des élections présidentielles et législatives à l’automne.