DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président kirghiz déchu récuse sa démission

Vous lisez:

Le président kirghiz déchu récuse sa démission

Taille du texte Aa Aa

Déchu et en exil, mais certainement pas vaincu : réfugié au Bélarus, le Président kirghiz a récusé haut et fort sa démission, envoyée par fax jeudi dernier au gouvernement intérimaire en place à Bishkek.

Kourmanbek Bakiev s’est posé comme le seul président légitime du Kirghizstan et a appelé la communauté internationale à le soutenir.

“J’appelle les dirigeants de ce monde à ne pas créer un précédent, à ne pas reconnaître l’autorité de ce gang illégitime, a-t-il lancé depuis le siège de la Communauté de Etats indépendants à Minsk. J’insiste sur la nécessité d’ouvrir une enquête internationale indépendante et de punir ceux qui sont responsables de la mort de civils.”

Des affrontements ont éclaté ce mercredi au centre de Djalal-abad, son fief, entre partisans des deux camps. La police aurait pour consigne de tirer à vue.

C’est à Osh que président déchu avait tenté de trouver refuge jeudi dernier. Mais ses opposants l’avaient empêché de s’adresser à la foule et Kourmanbek Bakiev avait pris la fuite pour le Khazakstan.

Il avait été renversé le 7 avril par un soulèvement sanglant à Bichkek. Le gouvernement provisoire de l’opposante Rosa Otounbaïeva l’accuse de corruption et compte réclamer à Minsk son extradition.