DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chronologie des scandales d'abus dans l'église catholique

Vous lisez:

Chronologie des scandales d'abus dans l'église catholique

Taille du texte Aa Aa

C’est dans les années 1950 qu‘éclatent les premiers scandales d’abus sexuels dans l‘église catholique, mais ils restent isolés. Ils sont souvent traités dans la confidentialité, derrière les murs des églises.

Dans les années 1980-90, les Etats-Unis et la France notamment, sont secoués par une première vague d’affaires de pédocriminalité, mais il faut attendre 2009 et la publication de deux rapports en Irlande pour que le Vatican se retrouve acculé et que le mur du silence commence à tomber.

Le rapport du juge Sean Ryan révèle que des centaines d’enfants ont été victimes de sévices de toute sortes dans les institutions religieuses irlandaises dans les années 1940.

Vint alors le rapport de la commission de la juge Yvonne Murphy, qui mit en lumère 46 cas de prêtres coupables d’abus sexuels entre 1975 et 2004.

Des centaines d’enfants, rattachés aux différents diocèses de la région de Dublin, auraient été violés par les prêtres de leurs paroisses.

4 évêques démissionnent.
Le primat d’Irlande, le cardinal Sean Brady, est accusé par les familles des victimes d’avoir fermé les yeux, et couvert les agissements du prêtre pédophile Brendan Smith pendant 40 ans. 15.000 enfants irlandais auraient été victimes d’abus.

Dans le sillage de l’Irlande, l’Allemagne est à son tour secouée par les affaires d’abus sexuel dans l‘église catholique. Fin janvier 2010, les autorités religieuses de dizaines de diocèses commencent à lever le voile sur des centaines d’agressions sexuelles commises dans les années 1970 et 1980, dans des établissements scolaires catholiques. 170 plaintes de victimes ont été déposées depuis.

Le Pape Benoît XVI et son frère Georg Ratzinger sont indirectement touchés par les scandales du monastère d’Ettal en Bavière et de celui du choeur des petits chanteurs de Ratisbonne.

En Autriche, c’est en mars que les institutions catholiques sont mises en causes pour des abus sexuels, également commis dans les années 1970 et 1980. Les Autrichiens sont sous le choc, certains artistes protestent.

Bruno Becker, supérieur de l’abbaye bénédictine de Saint-Pierre de Salzbourg démissionne le 8 mars 2010. Il a avoué publiquement avoir abusé d’un enfant en 1969.

Des centaines de cas ont été répertoriés depuis. Les victimes portent plainte.

Même phénomène en Suisse, en Italie, et à Malte, où Benoît XVI s’est rendu le week-end dernier. Cette visite lui a permis de rencontrer en tête-à-tête, 8 hommes, victimes d’abus.

Premier geste symbolique du Saint Père pour répondre à la déferlante des scandales pédophiles.