DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Thaïlande se déchire après une soirée meurtrière

Vous lisez:

La Thaïlande se déchire après une soirée meurtrière

Taille du texte Aa Aa

En Thaïlande, plus d’un millier de manifestants pro-gouvernementaux sont descendus à nouveau dans la rue aujourd’hui pour dire leur raz-le-bol. Raz le bol du mouvement d’opposition des chemises rouges, qui paralyse Bangkok depuis un mois et demi.

Mais ce matin la colère était plus forte, au lendemain de l’attaque à la grenade qui a fait un mort au moins

“Les chemises rouges doivent assumer la responsabilité de ce qui s’est passé parce qu’on sait tous que ces morts, c’est le résultat de l’action des rouges”

Certains Thaïlandais estiment que leur pays menace de basculer dans la guerre civile. Les chemises rouges qui réclament le départ du gouvernement se défendent de diviser le pays.

“Notre but ce n’est pas que les thaïlandais, quelque soit la couleur de leur chemise, soient blessés ou tués dans cette crise politqiue. Notre but c’est des changements politqiues et le retour de la démocratie pacifiquement en Thailande.”

Hier soir le quartier de Silom a
sombré dans le chaos lorsque cinq grenades ont été lancées alors que se faisaient face les manifestants pro et antigouvernementaux. Bilan, un mort et près de 90 blessés

Ce soir, nouvelle manifestation des sans couleurs pour demander aux chemises rouges de cesser leur mouvement.