DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tentative désespérée du roi pour sortir la Belgique d'une nouvelle crise

Vous lisez:

Tentative désespérée du roi pour sortir la Belgique d'une nouvelle crise

Taille du texte Aa Aa

La survie de la Belgique dans sa forme actuelle semble en partie reposer sur les épaules du roi.
Albert II se donne du temps pour savoir ou non s’il accepte la démission du gouvernement dirigé par Yves Leterme. Le roi des Belges compte pousser les partis flamands et francophones à trouver un compromis sur le conflit linguistique qui persiste. Mais le président du parti francophone MR, Didier Reynders, montre du doigt les Libéraux flamands:
“Ils n’ont pas laissé de marge de manoeuvre au Premier ministre et gouvernement, déclare-t-il. C’est un grand risque que le pays doit maintenant affronter”.

Si les Libéraux flamands ont claqué la porte du gouvernement jeudi, c’est parce qu’ils estiment que les négociations sur la circonscription Bruxelles-Hal-Vilvorde ont échoué. Dans cette banlieue flamande de la capitale, les habitants francophones ont des droits linguistiques que les Flamands voudraient en grande partie supprimer. “Ce pays a-t-il encore un sens ?” questionne ce vendredi un quotidien belge. Certains Flamands et Wallons sont tentés par le séparatisme. Et les ultra-nationalistes comme le parti flamand Vlaams Belang surfent sur cette tentation.