DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inquiétude et espoir chez les Grecs après l'appel à l'aide d'Athènes

Vous lisez:

Inquiétude et espoir chez les Grecs après l'appel à l'aide d'Athènes

Taille du texte Aa Aa

Dans les rues d’Athènes les Grecs oscillent entre incertitude et espoir après l’appel à l’aide de leur pays. La Grèce, accablée par une dette record, s’est résolue hier à demander jusqu‘à 45 milliards d’euros à l’Union européenne et au FMI.
“Je pense que tous les Grecs s’inquiètent, dit un passant. D’un autre côté cela semble être la seule issue. Je veux rester positif et avec la participation de tous les Grecs les choses iront mieux.”
“Avec la réduction des salaires mon revenu diminue, rajoute une femme, je suis prise à la gorge. Ce sont mes enfants qui m’aident à finir le mois.”

Hier soir à Washington, les ministres des Finances du groupe des 20 qui réunit pays riches et pays émergents ont apporté leur soutien au mécanisme d’aide à Athènes. Demain le ministre grec des Finances doit rencontrer le directeur général du FMI. Dominique Strauss-Kahn s’est engagé à répondre rapidement à la demande de la Grèce.

Reste à convaincre complètement l’Allemagne, la chancelière dont le pays sera le principal contributeur a posé des conditions au versement de l’aide.