DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le G20 évoque le cas de la Grèce

Vous lisez:

Le G20 évoque le cas de la Grèce

Taille du texte Aa Aa

La Grèce, qui a fait appel à l’aide de l’Union européenne et du FMI, n‘était pas à l’ordre du jour officiel de la réunion du G20 hier soir à Washington. Elle n’a pas été mentionnée dans le communiqué final, mais elle a alimenté les conversations. Les ministres des Finances du groupe des 20, qui réunit pays riches et pays émergents, ont apporté leur soutien au mécanisme d’aide dont Athènes a demandé hier la mise en place et dont le montant peut aller jusqu‘à 45 milliards d’euros. Leur homologue grec doit rencontrer ce week-end le directeur du Fond Monétaire international, Dominique Strauss-Kahn. Il s’est engagé à répondre rapidement à la demande de la Grèce.

Du côté de l’aide européenne, le Premier ministre grec George Papandréou ne peut que constater que l’Allemagne qui serait son premier contributeur, pose ses conditions.

La chancelière allemande Angela Merkel veut activer le plan d’aide seulement si “la stabilité de l’euro dans son ensemble” est menacée, et si la Grèce présente un “plan d‘économies crédible”.

D’après des médias allemands, elle essaie en fait de gagner du temps à deux semaines d‘élections régionales et face à une opinion publique hostile à une aide à Athènes.