DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections en G-B: Nick Clegg joue les trouble-fête

Vous lisez:

Elections en G-B: Nick Clegg joue les trouble-fête

Taille du texte Aa Aa

C’est lui qui a véritablement fait sensation lors du premier débat télévisé en vue des législatives du 6 mai prochain en Grande-Bretagne. Nick Clegg, chef de file des libéraux démocrates, quasi inconnu il y a encore un mois, pourrait jouer bien plus qu’un simple rôle d’arbitre lors de ce scrutin.

Un engouement inespéré qui donne des ailes au candidat qui n’entend pas se contenter des miettes. Il a d’ailleurs adressé un message clair ce dimanche à Gordon Brown et au Labour, toujours à la traîne dans les sondages.

“Les dernières tendances indiquent que le Labour pourrait se hisser à la troisième place, a-t-il déclaré. Pour moi, l’idée qu’un parti arrivé troisième en nombre de voix puisse avoir le droit de squatter le 10 Downing Street, serait tout simplement ridicule, a-t-il ajouté.”

Mais le système électoral uninominal à un tour plutôt favorable à Gordon Brown pourrait lui éviter une bérézina. Car il n’est pas exclu que les travaillistes remportent la majorité des sièges, même s’ils ne se hissent qu‘à la troisième place, en termes de voix, comme l’indiquent les derniers sondages.

Des sondages qui placent toujours les conservateurs en tête avec 34% des intentions de vote, suivis c’est une surprise des Libéraux Démocrates avec 29%, puis du Labour, crédité de seulement 28% des voix.

David Cameron pourrait malgré tout tirer son épingle du jeu, si son parti obtenait à la fois le plus grand nombre de voix et de sièges. Car dans un tel cas de figure, il aurait la garantie d’obtenir le soutien du leader des Libéraux démocrates.