DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : soutien massif au juge Baltasar Garzon

Vous lisez:

Espagne : soutien massif au juge Baltasar Garzon

Taille du texte Aa Aa

Des manifestations dans toute l’Espagne mais aussi à Paris, Londres, Lisbonne et entre autres Buenos Aires pour soutenir le juge espagnol Baltasar Garzon. A Madrid, ils étaient des milliers. Parmi eux, le réalisateur Pedro Almodovar. Tous fustigent la décision du Tribunal suprême de poursuivre le magistrat pour avoir voulu enquêter sur les crimes amnistiés du franquisme. Le magistrat est connu dans le monde pour avoir lancé un mandat d’arrêt contre l’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet.

Reed Brody, un responsable de l’ONG Human Rights Watch a pris la parole : “Le gouvernement a l’obligation juridique de s’occuper des victimes. Pourquoi les victimes de Franco ont moins de droits que celles de Pinochet ?

D’autres ont demandé directement l’abrogation de la loi d’amnistie de 1977, estimant qu’elle empêche d’enquêter sur les crimes contre l’humanité de la guerre civile et de la dictature franquiste.

Baltasar Garzon, de son côté, a réclamé la récusation du magistrat qui veut le juger, le juge du Tribunal suprême Luciano Varela. Garzon lui reproche d‘être partial dans cette affaire.

Les pro-Garzon n‘étaient pas les seuls à manifester à Madrid. Des centaines de membres d’une branche de la Phalange, organisation fasciste, ont donné leur point de vue. Pour Martin Ynestrillas, “Garzon s’efforce de changer l’histoire et de nous blâmer pour ce que s’est passé. Il essaie de déterrer les morts, mais pas de les retrouver et de les rendre aux familles.”

De nombreux juristes dans le monde estiment que la loi d’amnistie espagnole n’est pas conforme au droit international et ont apporté leur soutien au juge.