DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Autriche : Heinz Fischer rempile pour 6 ans

Vous lisez:

Autriche : Heinz Fischer rempile pour 6 ans

Taille du texte Aa Aa

Le président sortant a été triomphalement réélu hier avec près de 80 % des suffrages. Une victoire qui ne faisait pas de doute.

Le chef de l’Etat a surtout un rôle honorifique et moral. Il est cependant le seul dirigeant élu directement par les citoyens.

Le score de Heinz Fischer n’est pas le seul à avoir attiré l’attention. Celui de Barbara Rosenkranz, la candidate du parti d’extrême droite FPÖ, était très attendu. En 2008, ce parti avait séduit un électeur sur trois.

Ronsenkranz a obtenu près de 16% des suffrages alors qu’elle espérait atteindre 35%. Elle avait été fortement critiquée par la classe politique pour avoir notamment remis en question une loi de 1947 interdisant toute propagande nazie.

Le chef du FPÖ, Heinz-Christian Strache, a estimé qu’elle a été victime d’une sorte de chasse aux sorcières de la part des médias. “C‘était très dur pour elle, humainement, parce que sa famille a été traînée dans la boue, parce qu’on lui a attribué des propos qu’elle n’a jamais tenus. Donc je ne peux qu’exprimer mon respect. Après une telle chasse aux sorcières, c’est un succès considérable”.

Les parcs et le soleil ont eu, eux, plus de succès que les bureaux de vote hier.

Le scrutin a en effet été marqué par un fort taux d’abstention. Le président a d’ailleurs souligné qu’il s’agissait des premières élections présidentielles sans obligation de vote.