DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée prête à intervenir en Thaïlande

Vous lisez:

L'armée prête à intervenir en Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

La contestation menée depuis plus d’un mois par les chemises rouges en Thaïlande est loin d‘être retombée, pas plus d’ailleurs que la menace d’une guerre civile entre partisans et opposants au gouvernement.

Les “rouges”, qui occupent depuis le début du mois un quartier touristique de la capitale, ont étendu leur mouvement vers plusieurs villes de Province, comme celle de Pathum Thani, où la police a été appelée en renfort pour disperser des manifestants, qui ont fini par plier bagage.

Plusieurs centaines d’entre eux restent néanmoins postés sur des barrages routiers à la sortie de Bangkok, pour empêcher toute affluence de soldats dans la capitale et maintenir ainsi leur blocus.

Une situation qui exaspère les royalistes des “chemises jaunes”, favorables au gouvernement. Ils ont appellé ce lundi à l’instauration de la loi martiale, pour mettre un terme au chaos qui règne à Bangkok.

Un sentiment que partage sans doute le Roi de Thaïlande qui s’est exprimé pour la première fois à la télévision depuis le début de cette crise, face à des magistrates tout juste promues.

Bhumibol Adulyadej, qui a toutefois fait preuve de réserve, puisqu’il s’est abstenu de tout commentaire sur la situation politique actuelle ou sur les affrontements du 10 avril dernier, qui ont fait 26 morts et plus de 1000 blessés à Bangkok.