DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malgré les grèves, le gouvernement grec est prêt à changer la société en profondeur

Vous lisez:

Malgré les grèves, le gouvernement grec est prêt à changer la société en profondeur

Taille du texte Aa Aa

Six heures durant, les transports en commun se sont arrêtés à Athènes. A l’horizon, ni bus ni tram ni métro, pour manifester contre les mesures d’austérité prises par la Grèce pour surmonter la crise. Hier, ce sont les dockers en grève qui bloquaient des touristes, plus tard dans la journée une marche de protestation est prévue dans la capitale.
Le gouvernement a déjà gelé les salaires des fonctionnaires et augmenté les impôts, et prévoit de relever l‘âge de la retraite de 61 à 63 ans.

Des mesures défendues par le Premier ministre
socialiste devant son groupe parlementaire : “Il faut tout changer dans ce pays, a notamment déclaré George Papandréou, l‘économie, l’Etat, les habitudes, les mentalités, il a promis la transparence pour en finir avec la corruption, la corruption dont le poids est égal à 8% du PIB.”

Plus de 51% des Grecs critiquent la politique économique du gouvernement et 67,4% prédisent des troubles sociaux à la suite du recours à l’UE et au FMI.

Certains en revanche se frottent les mains, comme les taxis. La grève n’est pas négative pour tout le monde…