DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle crise politique en Belgique, sans gouvernement avant sa présidence de l'UE en juillet

Vous lisez:

Nouvelle crise politique en Belgique, sans gouvernement avant sa présidence de l'UE en juillet

Taille du texte Aa Aa

Un nouvel air de crise politique déjà entendu en Belgique, à l’image de ces députés flamands chantant l’hymne national dans leur langue pour réclamer l’indépendance de la Flandre.

Le roi des belges a finalement accepté hier la démission du gouvernement d’Yves Leterme après 5 mois de pouvoir. La coalition s’est brisée sur les tensions du statut BHV, l’arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvoorde qui cristallise les différents linguistiques, politiques et économiques entre flamands et wallons.

Malgré tout, certains belges restent optimistes à l’image de cette femme : “Peut être il faut sortir des standards ordinaires, il faut essayer de chercher des solutions plus créatives mais je crois fort au consensus à la belge et au compromis à la belge et j’espère bien et je souhaite que ce compromis sera trouvé le plus tôt possible”.

Le roi avait pourtant tenté de désamorcer la crise en demandant notamment au ministre francophone des finances de jouer les médiateurs. Des tractations inutiles… Le pays s’achemine désormais vers des législatives anticipées à quelques semaines de sa présidence tournante de l’Union européenne.