DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inquiétude générale en Europe du Sud sur un possible effet domino de la crise grecque

Vous lisez:

Inquiétude générale en Europe du Sud sur un possible effet domino de la crise grecque

Taille du texte Aa Aa

Inquiétude en particulier au Portugal et en Espagne, qui ont vu eux aussi leur note de dette revue à la baisse par l’agence américaine Standards and Poors.

Lisbonne se trouve ainsi aujourd’hui au même niveau qu’Athènes quand la Grèce a réclamé de l’aide pour la première fois à la communauré internationale.

Voici les notes des pays européens les plus mal en point pour l’agence de notation. La presse britannique, avec beaucoup de finesse, les a surnommés “PIGS”, les cochons.

Le ministre portugais des Finances parle d’une attaque des marchés, alors que le déficit portugais a représenté cette année 9,4% du PIB.

José Socrates, Premier ministre portugais :
“Avec l’opposition, nous allons travailler ensemble contre la spéculation pour trouver les meilleurs moyens de sortir de la situation présente”.

Les bourses européennes ont très mal reçu ces signaux d’alerte… Lisbonne a plongé, tandis que sur les marchés obligataires, le Portugal a vu ses taux d’intérêt augmenter, passant à plus de 5 %.

“Du point de vue du marché en ce moment, estime cet analyste allemand, il y a clairement la peur que cela ne soit pas seulement la Grèce, mais que le Portugal qui est le deuxième maillon le plus faible de la chaîne soit maintenant dans la ligne de mire”.

Concernant Athènes, un programme de redressement des finances publiques grecques et de réformes économiques fait actuellement l’objet de négociations entre Athènes, les experts
du FMI et la Commission européenne.