DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les agences de notation reviennent sur le devant de l'actualité


économie

Les agences de notation reviennent sur le devant de l'actualité

La dégradation des notes attribuées à la dette du Portugal, de la Grèce et de l’Espagne par l’agence de notation Standard & Poor’s, a fait plonger les bourses européennes et asiatiques mercredi, reportant les projecteurs de l’actualité sur la légitimité de ces agences déjà mises à mal au moment de la crise des crédits “subprime” au cours de laquelle elles avaient été accusées de conflit d’intérêt, étant financées par les entreprises et les Etats desquels elles sont chargées de noter la qualité des finances. Standard & Poor’s notait encore d’un “AAA” la banque Lehman Brothers quelques jours avant sa faillite.
Standard & Poor’s, Moody’s les américaines et Fitch la française, forment un trio incontournable qui contrôle 90% du marché. Une décision prise dans les bureaux new yorkais de l’une des trois agences a des conséquences mondiales.
Aujourd’hui et à nouveau, ces agences sont accusées d’affoler les marchés à propos de la Grèce mais aussi du Portugal et de l’Espagne.
“Peut-être que l’approche que nous avons est la meilleure : celle de mieux gérer les agences de notation, a expliqué le ministre allemand des finances Wolfgang Schauble, mais nous ne poussons aucun opérateur des marchés à prendre au sérieux les agences de notation. Et le sérieux avec lequel on accueille leurs décisions aujourd’hui est un peu exagéré”.
“Ne croyons pas trop ce que disent les agences de notation”, affirmait jeudi matin Dominique Strauss Kahn, le directeur général du FMI. Mardi après les dégradations des notes grecque et portugaise : 160 milliards d’euros étaient partis en fumée sur les marchés boursiers occidentaux au cours de la séance. Plus de la moitié de la dette publique grecque.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Statu quo monétaire pour la Réserve Fédérale américaine