DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un accord d'aide financière à la Grèce dans "quelques jours" (UE)

Vous lisez:

Un accord d'aide financière à la Grèce dans "quelques jours" (UE)

Taille du texte Aa Aa

L’Euro semble reprendre un peu des couleurs ce jeudi sur les places boursières, signe que la nervosité de ces derniers jours est en train de retomber. Pour autant, la crise qui agite la zone euro est loin d‘être terminée. Au coeur du problème : l’aide à apporter à la Grèce pour qu’elle puisse supporter le poids de sa dette.

A en croire le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, l’Union européenne et le Fond monétaire international (FMI) seraient à “quelques jours” d’un accord avec Athènes. “Le soutien financier que nous allons apporter à la Grèce lui permettra d’avoir une bouffée d’oxygène face à la pression des marchés financiers”, explique-t-il. Selon lui, “cela contribuera à assainir les finances publiques du pays, et permettra de remettre l‘économie sur les rails d’une croissance durable”.

Mais en contrepartie, il est demandé à Athènes de réduire son déficit de dix points en deux ans. Cela passe entre autres par des coupes salariales. Pour faire passer la pilule, le Premier ministre a reçu les syndicats. A l’issue de la réunion, les représentants des fonctionnaires et des salariés semblaient très remontés. Yannis Panagopoulos est le président de la grande confédération syndicale du secteur privé. Selon lui, “non seulement les bailleurs nous mettent la pression, mais en plus, ils exercent une forme de chantage et ils n’acceptent aucune forme de négociation”. Il ajoute : “on a eu un aperçu des mesures très dures qui attendent la population; ce sont des mesures qui vont contre le développement et qui vont mener à la récession”.

Le plan d’austérité envisagé par le gouvernement prévoit une augmentation de la TVA, ainsi que des coupes dans les salaires des fonctionnaires et dans les pensions de retraites.