DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Belgique : l'interdiction de la burqa vue comme une discrimination par ses détracteurs

Vous lisez:

Belgique : l'interdiction de la burqa vue comme une discrimination par ses détracteurs

Taille du texte Aa Aa

En Belgique, les détracteurs de l’interdiction du voile intégral dénoncent une discrimination et un acharnement. Hier, les députés ont voté à l’unanimité moins deux abstentions une proposition de loi destinée à interdire le port de vêtements qui empêchent l’identification d’une personne dans l’espace public. .

Pour David Nichols, d’Amnesty International, “cette mesure est présentée comme un acte pour combattre la discrimination contre les femmes alors que c’est un en réalité un acte de discrimination en lui-même. Cela réduit sévèrement les droits à la liberté d’expression et de religion. C’est un dangereux précédent pour d’autres pays européens, maintenant.”

D’après les libéraux francophones à l’origine de la proposition de loi, quelques centaines de femmes portent le voile intégral en Belgique parmi 10 millions et demi d’habitants.

“La burqa pour moi, c’est quelque chose qui n’existe pas ici, a déclaré Isabelle Praile, vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique. C’est quelque chose qu’on trouve en Afghanistan. Deuxièmement, alors que la Belgique et le gouvernement belge sont en pleine crise, je trouve que c’est l’expression d’un acharnement des politiques envers une minorité de citoyennes de confession musulmane.”

La proposition de loi, doit entrer en vigueur après une adoption au sénat. Mais la démission du gouvernement et la perspective d’une dissolution du parlement en vue d‘élections législatives menacent le processus.