DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un coup dur pour la crédibilité des Chemises rouges en Thaïlande

Vous lisez:

Un coup dur pour la crédibilité des Chemises rouges en Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

Certains de leur membres ont investi durant quelques heures cette nuit un hôpital de Bangkok, à la recherche de soldats qu’ils accusaient de préparer un assaut.

Le fonctionnement de l‘établissement a été perturbé, certains malades évacués et au final aucun soldat n’a été trouvé.

“Tout le monde a droit à la liberté et la démocratie, pense cette femme. Mais il doit y avoir une limite à la mise en pratique de ces droits. Ils ne doivent pas violer d’autres droits, comme ceux des patients d’un hôpital et des médecins”.

Les auteurs de cette opération seraient apparemment des éléments incontrôlables du mouvement des chemises rouges, hostile au gouvernement en place… L’un de leurs leaders s’est en tous cas excusé pour les troubles occasionnés : “Nous nous excusons et allons laisser à partir de maintenant l’hôpital fonctionner normalement. Les Chemises rouges vont maintenir leur aires de rassemblement, nous allons observer l’activité de l’hôpital de l’extérieur uniquement”.

Le mouvement des Chemises rouges essaie de rallier à sa cause les classes moyennes mais cet incident va ternir leur image.

En sept semaines, la crise politique a fait 27 morts et un millier de blessés.