DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

1er mai, début d'une nouvelle lutte sociale pour les Grecs

Vous lisez:

1er mai, début d'une nouvelle lutte sociale pour les Grecs

Taille du texte Aa Aa

Les syndicats grecs promettent d‘être combattifs en ce 1er mai. Le défilé va servir de répétition avant la grève générale annoncée pour le 5 mai. Les centrales syndicales comptent batailler ferme contre la cure d’austérité sans précédent qui attend le pays.

Le plan de rigueur doit être mis en place en échange de l’aide internationale qui sera dévoilée dimanche. “Ces mesures sont nécessaires pour notre survie”, a justifié vendredi Georges Papandréou, le Premier ministre grec. L’aide pourrait se monter à 120 milliards d’euros sur trois ans, mais la Grèce va devoir se serrer encore plus la ceinture. Les gens redoutent l’avenir. “Moi, je fais partie de ceux qui vont probablement devoir quitter le pays, réagit une jeune femme, car il n’y a pas de travail dans mon secteur”. “Je suis économiste, dit une autre. Je n’ai rien trouvé dans ce domaine depuis un an et demi, et je dois vivre chez mes parents”. Un sondage se veut déjà pessimiste. Si le gouvernement applique de nouvelles mesures d’austérité, assurent 51% des Grecs, nous descendrons dans la rue.