DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

1er mai sous le signe de la crise en Europe

Vous lisez:

1er mai sous le signe de la crise en Europe

Taille du texte Aa Aa

Ils ont beau avoir de quoi être en colère, les Espagnols ne se sont pas mobilisés en masse pour la fête du travail. Vendredi, le taux de chômage a officiellement dépassé les 20%. Le pays compte désormais 4,6 millions de demandeurs d’emplois, mais la solidarité familiale et le travail au noir apaisent le mécontentement. Le pays réagit avec apathie à la perspective de hausse des impôts et de recul de l‘âge de la retraite.
 
En France, les défilés du 1er mai ont rassemblé entre 200.000 et 300.000 personnes selon les sources. Les syndicats ont mis l’accent cette année sur la défense de l’emploi et des retraites. Ils espéraient en faire une démonstration de force avant le rendez-vous social du 10 mai à l’Elysée.
 
Du soleil et de la musique : c’est en Italie qu’il fallait se trouver pour faire vraiment la fête, autour de revendications comme la régularisation des sans-papiers, plus d’emplois et de solidarité.