DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athènes confirme la conclusion d'un accord avec l'Union européenne et le FMI

Vous lisez:

Athènes confirme la conclusion d'un accord avec l'Union européenne et le FMI

Taille du texte Aa Aa

Athènes annonce des sacrifices “difficiles mais nécessaires pour éviter la faillite de l‘état grec”. Le Premier ministre Georges Papandréou a confirmé ce dimanche matin que son pays avait conclu un accord avec l’Union européenne et le Fonds Monétaire International pour obtenir une aide financière.

La Grèce a besoin actuellement de pouvoir emprunter 60 milliards d’euros par an, a précisé George Papandréou. “Nul ne pouvait imaginer l’ampleur de la dette que le gouvernement précédent a laissé derrière lui”, a-t-il rappelé.
Selon un sondage publié vendredi, une majorité de grecs se disent prêts à descendre dans la rue si le gouvernement adopte de nouvelles mesures d’austérité.

Le déblocage du plan d’aide doit être débattu aujourd’hui à Bruxelles par les ministres des Finances de la zone euro.

Hier, des milliers de personnes ont profité du 1er mai pour protester contre la politique d’austérité du gouvernement, fustiger le recours à l’aide du FMI et de l’Union européenne ou réclamer des sanctions contre les responsables de la crise.
“Non à la junte du FMI”, “Pas touche à nos droits! FMI et Commission européenne dehors”, scandaient certains.

En marge du cortège, la police a tiré des gaz lacrymogènes pour empêcher une vingtaine de manifestants d’atteindre le parlement. Des protestataires ont également mis le feu à des poubelles et à deux caméras de télévision.