Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

La taille de la nappe de pétrole aurait triplé… Et en raison de vents forts, la marée noire se dirige plus vite vers les côtes de la Louisiane, du Mississippi et de l’Alabama.
Le pétrole s‘étendrait sur 9.000 kilomètres carrés.

Les gardes-côtes américains estiment à présent que la fuite de la plate-forme pétrolière, qui a explosé le 20 avril dernier, s’est aggravé. Des millions de brut se déverseraient chaque jour dans l’océan, au lieu des 800.000 litres annoncés vendredi.
Le président des Etats-Unis Barack Obama est attendu sur place un peu plus tard dans la journée. Il doit s’adresser aux Américains menacés par cette catastrophe écologique et économique.

Un pêcheur de Louisiane témoigne, résigné:
“Nous ne pouvons rien faire. La nature va suivre son cours quoiqu’il arrive. Je ne vois pas comment on va pouvoir nettoyer cette pagaille, vu comme ça se déverse dans le golfe. Cela peut nous empêcher de travailler pendant deux ou trois ans, qui sait, peut-être plus. Et ils ne nous disent pas ce qui se passe, simplement ce qu’on veut entendre.”

Ici à Boothville, en Louisiane, des dizaines de pêcheurs ont répondu présent pour participer aux opérations de nettoyage. Les pêcheurs du delta du Mississippi fournissent la moitié du poisson aux Etats-Unis.

Hier encore, plus de 84 kilomètres de barrages flottants ont été déployés, mais sans grand succès à cause des vents violents.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :