DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La demande américaine d'extradition basée sur un "mensonge" selon Roman Polanski

Vous lisez:

La demande américaine d'extradition basée sur un "mensonge" selon Roman Polanski

Taille du texte Aa Aa

“Je ne peux plus me taire”, c’est le cri lancé par Roman Polanski depuis sa résidence en Suisse.
Le cinéaste franco-polonais s’adresse à l’opinion publique dans une lettre publiée sur un site internet. Selon lui, la demande d’extradition des Etats-Unis vise avant tout “à le livrer en pâture aux médias”. “Je ne peux plus me taire, écrit précisément Roman Polanski, car la demande d’extradition faite aux autorités suisses est basée sur un mensonge”.

La justice américaine poursuit le réalisateur pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de 13 ans, devenue femme depuis les faits qui remontent à 1977. Mais Roman Polanski a déjà purgé 42 jours de prison en Californie. Selon le juge de l‘époque, affirme-t-il, cela constituait la totalité de la peine infligée. Le cinéaste dit vouloir maintenant rejoindre sa famille et travailler.