DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malgré le plan d'aide à Athènes, les grecs restent sonnés par l'ampleur des sacrifices à accomplir

Vous lisez:

Malgré le plan d'aide à Athènes, les grecs restent sonnés par l'ampleur des sacrifices à accomplir

Taille du texte Aa Aa

Les journaux titrent sur les années difficiles qui s’annoncent, cinq années d‘épreuves ininterrompues et certains quotidiens s’alarment même en évoquant l’image d’un malade qui s‘étouffe.

Un pessimisme partagé par les bourses européennes qui ont ouvert en baisse ce matin. L’euro perdait lui un peu de terrain face au dollar comme l’explique cet analyste à Francfort :

“Je pense que l’euro ne va chuter fortement car il n’est pas en position non plus pour monter très haut, car nous avons toujours ce risque : La Grèce va-t-elle réussir ? C’est la question: la Grèce va-t-elle réussir à franchir ce pas si important ?

Nombres d’allemands redoutent d’avoir à payer pour la dette grecque et les autres : “Je pense que tout cela va retomber sur nous et que c’est juste la pointe de l’iceberg et ça me fait très peur”.

Ces 110 milliards d’euros dont 80 apportés par les pays de la zone euro et 30 par le FMI doivent rassurer sur l’avenir d’Athènes et surtout sur sa capacité à rembourser dès le 19 mai près de 9 milliards d’euros.

Tout le monde est mis à contribution y compris l’Espagne pourtant très fragilisée par la crise et la France souligne pour sa part qu’elle prête à Athènes mais qu’elle va gagner un peu d’argent avec les intérêts.