DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La folle rumeur espagnole fait dégringoler les marchés d'actions

Vous lisez:

La folle rumeur espagnole fait dégringoler les marchés d'actions

La folle rumeur espagnole fait dégringoler les marchés d'actions
Taille du texte Aa Aa

Provoquant la panique chez les investisseurs boursiers, une fulgurante rumeur a traversé à la vitesse de l‘éclair les salles de marché du monde entier mardi, selon laquelle l’Espagne ferait rapidement appel à la solidarité européenne et au Fonds monétaire international pour la modique somme de 280 milliards d’euros.
“Toute nouvelle spéculation sur la zone euro : que ce soit l’Espagne ou un autre pays, a affirmé le premier ministre espagnol Jose Luis Zapatero depuis Bruxelles, est complètement infondée et tout à fait irresponsable”.
Depuis que Standard and Poor’s a dégradé sa note sur la dette espagnole, les spéculateurs s’engouffrent dans la moindre brèche et cela a été le cas mardi.
“La situation espagnole est difficile c’est vrai. Il y a eu une grosse chute du secteur immobilier qui a fortement augmenter la dette privée, affirme Constantino de Miguel, journaliste Business à Euronews . Le chômage est massif à 20%, ajouté à ça un déficit public de 11% du PIB. Mais l’Espagne, au contraire de la Grèce présente des statistiques fiables. Elle représente 12% de l‘économie de la zone euro, donc peut-être que la punition des marchés n’est pas justifiée, mais si le pays confirme qu’il a besoin de l’aide du FMI il y aura alors de spectaculaires conséquences pour l’Europe tout entière”.
Les indices boursiers de la zone euro ont dégringolé mardi, le mot n’est pas trop fort : l’indice Ibex de Madrid bien sur qui perdait 5,4% en clôture, mais aussi le Mibtel de Milan -4,7% et le PSI20 de Lisbonne , -4,2%. Le Cac40 à Paris n’est pas loin avec -3,6%.