DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'espace aérien britannique partiellement fermé


Irlande

L'espace aérien britannique partiellement fermé

Un nouveau panache de cendres cloue au sol les avions d’Ecosse et d’Ulster ce mercredi matin. La veille, la totalité des aéroports irlandais avait déjà dû interrompre leur activité durant six heures. Une mesure qui n’a pas affecté les appareils qui ne faisaient que survoler l’espace aérien de l‘île.

Le nuage se dirige à présent vers le sud et pourrait affecter le nord-ouest de l’Angleterre et le Pays de Galles.

Explications de Bryan Flynn d’Eurocontrol : “Cette fois le volcan est moins actif. L‘éruption n’atteint que 4,5 kms de hauteur. Il y a moins de cendres. De plus, les mécanismes de coordination mis en place à travers l’Europe durant la crise, et ces derniers jours, montrent que nous sommes en meilleure position (pour réagir)”.

En Islande, les spécialistes précisent en effet que le volcan est toujours en activité. Mais la quantité de cendres émise est faible. On est loin de la précédente crise qui avait bloqué plus de 8 millions de passagers.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Terrorisme