DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marée noire dans le Golfe du Mexique : les efforts de BP seront-ils suffisants?

Vous lisez:

Marée noire dans le Golfe du Mexique : les efforts de BP seront-ils suffisants?

Taille du texte Aa Aa

La plus petite des trois fuites de pétrole a pu être colmatée dans le Golfe du Mexique, annonce BP ce mercredi. Mais la quantité de pétrole rejeté dans la mer reste la même, de l’ordre des 5 000 barils par jour. La course contre la montre continue pour contenir la marée noire.

C’est a l’aide de l’un des robots envoyés dans le fond que BP a colmaté la fuite, le même dispositif étant utilisé pour répandre des dispersants chimiques au niveau même des fuites, en profondeur, une démarche inhabituelle.

Pour contenir la marée moire, le groupe pétrolier britannique se concentre donc sur les fuites repérées le long du conduit qui reliait le puits a la plateforme Deepwater Horizon. BP a fait construire un énorme couvercle qui sera posé sur le puits au plus tôt jeudi 6 mai.

C’est un défi technique que de placer ce dispositif sur un fond marin instable, a 1 524 mètres de profondeur dans le noir, même si BP connait le lieu précis de la fuite où il faut travailler.

En même temps la compagnie pétrolière travaille déjà à une solution définitive, dont fait partie une plateforme pétrolière qui est acheminée vers le lieue du puits Deepwater Horizon. Le but est de perforer un puits alternatif de soulagement pour pomper le pétrole du puits qui fuit.

Un forage à près de 4.000 mètres sous le sol marin doit être percé pour atteindre le puits et ensuite le sceller. L’opération pourrait prendre au moins 3 mois.

D’ici là l’urgence c’est éviter que la nappe de 200 km de long par 110 km de large ne touche la cote.

Quelques 150km de barrages flottants ont été posés avec l’espoir de préserver les 600 espèces d’animaux menaces, en particulier le pélican brun, en plein période de ponte…