DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les places européennes plongent mais l'UE est optimiste

Vous lisez:

Les places européennes plongent mais l'UE est optimiste

Taille du texte Aa Aa

La Grèce s’apprête à voter son plan d’austérité mais cela ne semble pas calmer les marchés européens. Ce mercredi, de Frankfort à Londres en passant par Paris, la plupart des bourses de l’Union européenne ont fini en baisse. Quant au Portugal, il risque de voir la note de sa dette baissée par l’agence Moody’s.

Pourtant le président de la Commission européenne se veut rassurant. “La Commission fera tout son possible pour s’assurer que les places financières ne sont pas des terrains de jeu pour spéculateurs. Le libre échange constitue la base du fonctionnement des économies saines mais il a besoin de règles”, souligne Jose Manuel Barroso.

Selon les autorités européennes, la crise grecque ne contaminera pas d’autres pays. Mais en Espagne, la majorité socialiste et l’opposition conservatrice ne parviennent pas à faire front commun pour rééquilibrer les finances. Qu’importe pour le Premier ministre espagnol.

“Le gouvernement a un plan pour réduire son déficit, et nous le mèneront à terme sans pour autant mettre en péril la relance”, souligne Jose Luis Zapatero.

Le président de l’eurogroupe, Jean-Claude Juncker, est formel : la monnaie unique n’est pas en danger. Elle enregistre cependant sa plus importante baisse depuis mars 2009, à moins de 1,29 dollars.