DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives britanniques : L'analyse de notre correspondant

Vous lisez:

Législatives britanniques : L'analyse de notre correspondant

Taille du texte Aa Aa

On peut dire avec une quasi certitude que le prochain Premier ministre sera le chef de file des Conservateurs, David Cameron. Mais comment va-t-il former un gouvernement ? Il n’a pas de majorité absolue et ne veut pas faire de coalition gouvernementale avec les Libéraux-Démocrates, ce qui lui donnerait pourtant une majorité. Il va sans doute tenter de s’allier avec d’autres petits partis, comme les Nord-Irlandais. Une dizaine de parlementaires qui seraient prêts à le suivre et représentent les électeurs de droite d’Ulster. Il peut aussi rallier des Ecossais et des Gallois, mais pour y parvenir il devra faire d’importants compromis et répondre à certaines de leurs nombreuses exigences afin qu’ils le suivent. Il peut aussi diriger un gouvernement minoritaire. Le problème serait alors une grande période d’instabilité et il est très probable que nous ayons des élections anticipées d’ici la fin de l’année.

Comment expliquer le score des Libéraux-Démocrates ?

Le problème, avec ce système électoral, c’est que seuls ceux qui obtiennent le plus de voix décrochent un siège. Les Libéraux-Démocrates ont fait de bons scores mais ils n’ont remporté que peu de circonscriptions. C’est pour cela qu’ils exigent une réforme de ce système depuis des années, pour une représentation à la proportionnelle. Et c’est pour cela que les deux grands partis refusent. Cela réduirait automatiquement leur nombre de sièges.

Quel futur pour Gordon Brown ?

Certains ont dit que Gordon Brown pourrait chercher à rester au pouvoir avec un gouvernement minoritaire, ou en s’alliant aux Libéraux-Démocrates. Mais cela semble impossible, ce ne sont que des spéculations. Il semblerait plus probable que Gordon Brown quitte rapidement son poste de Premier ministre et sa position de leader du parti travailliste.

La réaction des marchés ?

Quel que soit le vainqueur, il devra faire d’importantes coupes dans les dépenses publiques. Il se pourrait même que les salaires des fonctionnaires soient réduits. Les candidats n’ont pas été honnêtes sur ce sujet et, à moins qu’ils ne l’annoncent rapidement, les marchés s’en ressentiront.