DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nick Clegg, grand perdant du scrutin


Royaume-Uni

Nick Clegg, grand perdant du scrutin

Le grand perdant de ce scrutin, tous les analystes s’accordent à le dire, c’est lui : Nick Clegg, le jeune leader du parti libéral-démocrate condamné par le système électoral à l‘éternelle 3ème place et que l’on annonçait en mesure de talonner les travaillistes. Mais la vague jaune annoncée n’a pas eu lieu et le parti perdrait même un ou deux sièges par rapport à la chambre sortante.
 
Mais en l’absence de majorité absolue, les “libdems” restent tout de même dans une position qui leur permet de jouer les alliances et seront sans doute un protagoniste incontournable des prochaines tractations post-électorales.
 
Les électeurs britanniques se sont mobilisés en masse pour ce scrutin. A tel point que des incidents ont été rapportés dans plusieurs circonscriptions où les files d’attente étaient si longues que beaucoup n’ont pas pu voter. Une situation jugée préoccupante par les chefs des principaux partis. Une enquête de la commsision électorale a été ouverte.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

BP déploie son dôme pour contrer la marée noire