DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Golfe du Mexique : échec de l'installation du dôme

Vous lisez:

Golfe du Mexique : échec de l'installation du dôme

Taille du texte Aa Aa

A peine installé, déjà retiré…
Aux Etats-Unis, BP a dû se résoudre à enlever le dôme que la compagnie pétrolière venait de placer sur les fuites de pétrole pour endiguer l’hémorragie dans le Golfe du Mexique. Une réaction chimique s’est produite lors de la pose de ce couvercle d’acier et de béton d’une centaine de tonnes à 1500 metres de profondeur. Des cristaux, semblables à de la glace, sont apparus.

“Les hydrates apparaissent lorsque du gaz se combine à de l’eau à certains niveaux de pression et de températures”, a expliqué le chef des opérations de BP. “Lorsque nous avons placé le dôme sur la source de la fuite, un grand nombre d’hydrates se sont formés à l’intérieur du dôme, nous obligeant à le retirer”.

Une opération de cette envergure n’a jamais été tentée auparavant. Il faudra sans doute deux jours de plus pour trouver une solution. En attendant, 800 000 litres de brut se déversent quotidiennement au large des côtes de la Louisiane.
BP continue de brûler le pétrole en surface pour limiter les dégâts.