DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Début de semaine difficile pour la chancelière allemande Angela Merkel

Vous lisez:

Début de semaine difficile pour la chancelière allemande Angela Merkel

Taille du texte Aa Aa

Dimanche 9 mai , le parti conservateur de la chancelière a essuyé une défaite électorale en Rhénanie du Nord-Westphalie. Et dans le même temps, les pays européens ont adopté un plan de grande envergure pour la Grèce, ce à quoi la chancelière était plutôt opposée.
Mais il a bien fallu qu’elle défende ce plan, lundi 10 mai matin: “Il s’agit de renforcer et de protéger notre monnaie commune, a-t-elle expliqué. C’est sans précédent dans l’histoire de l’euro et de l’Union européenne. Cela constitue une protection pour notre monnaie… et je le dis pour tous mes concitoyens : cela constitue une protection de l’argent des contribuables allemands”.

Mais pas sûr que les électeurs l’aient compris ainsi. En Rhénanie du Nord-Westphalie, ils ont placé en tête le parti social-démocrate emmené par cette femme, Hannelore Kraft.
De fait, les conservateurs d’Angela Merkel perdent leur majorité au Bundesrat, la chambre haute du parlement. Par conséquent, cela risque de contrarier l’application du programme politique et économique de la coalition au pouvoir à Berlin.
D’ores et déjà, Angela Merkel a annoncé qu’il n’y aurait pas de baisse d’impôts à moyen terme. Cette décision marque une rupture avec ses partenaires libéraux-démocrates.