DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irak vit sa journée la plus meurtrière depuis le début de l'année

Vous lisez:

L'Irak vit sa journée la plus meurtrière depuis le début de l'année

Taille du texte Aa Aa

Plus de cent personnes ont tuées au cours de la journée la plus meurtrière qu’ait connu l’Irak depuis le début de l’année, ce lundi.

L’attaque la plus sanglante a eu lieu à Hilla, sur le parking d’une usine de textile. Alors que les ouvriers s’apprêtaient à rentrer chez eux, deux voitures piégées ont explosé. Une troisième déflagration a retenti à l’arrivée des secours. Bilan : une cinquantaine de morts et plus de 150 blessés.

A Bassora, ce sont les marchés qui ont été visés par trois attentats tandis que plusieurs autres villes du pays subissaient également des attaques. Ce regain de violence, trois semaines après l’assassinat de deux chefs locaux d’Al-Qaïda par les forces irakiennes et américaines, est attribué à la nébuleuse terroriste.

Un déchainement de violence qui a également touché Falloujah, Mossoul ou encore Souwayra. Dans cette ville située à 60 km au sud de Bagdad, une mosquée chiite a été prise pour cible. La capitale n’a pas été épargnée.

Plus de deux mois après les législatives, faute d’accord et de majorité claire, le pays ne dispose toujours pas de nouveau gouvernement. Une instabilité qui laisse libre cours au chaos. Quant aux forces américaines, elles ont déjà annoncé qu’un regain de violences ne remettrait pas en cause le début du retrait au mois d’août.