DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers un durcissement de la législation européenne sur l'expérimentation animale

Vous lisez:

Vers un durcissement de la législation européenne sur l'expérimentation animale

Taille du texte Aa Aa

Les chimpanzés, gorilles et orangs-outans devraient bientôt être à l’abri des expérimentations animales. D’après un projet de loi européen, le recours aux grands singes dans les laboratoires va être banni. Et les exceptions seront seulement tolérées lorsqu’elles seront scientifiquement indispensables, mais en aucun cas sur des primates arrachés à leur milieu naturel.

Ce projet durcit une directive existante pour limiter l’expérimentation animale sur tous les vertébrés. Des autorisations devront être délivrées, et elles le seront uniquement pour les expériences ayant pour but de faire avancer la recherche sur l’homme, les animaux et des maladies telles que le cancer, la maladie d’Alzheimer ou celle de Parkinson. Ce projet, qui a été approuvé par les représentants des Etats-membres, doit encore être voté par le Parlement européen. Depuis 2009 déjà, les tests sur les animaux sont interdits pour les cosmétiques, à l’exception des tests de toxicité de longue durée, qui le seront à leur tour à l’horizon 2013.