DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

David Cameron : Pour un "conservatisme compatissant" ?

Vous lisez:

David Cameron : Pour un "conservatisme compatissant" ?

Taille du texte Aa Aa

Le 6 décembre 2005, David Cameron est élu à la tête du parti conservateur avec près de 70% des suffrages. Le jeune leader des Tories défend alors un “conservatisme moderne et compatissant”. Rien à voir avec la jeunesse dorée qu’il a connu dans le club sulfureux de Bullingdon. A l’Université d’Oxford, Cameron ne fait pas qu‘étudier la pholosophie, la politique et l‘économie, il se lie également d’amitié avec l’actuel maire de Londres, le très controversé Boris Johnson.

Excellent orateur, il est doué d’une très bonne mémoire qui lui permet de réciter ses discours sans même vérifier ses notes. Certains y voient du charisme, d’autres une vitrine pour cacher la réelle rigueur de sa vision politique.

L’homme est en effet très doué pour promouvoir son image de père de famille lambda. Un père qui a perdu l’un de ses trois enfants des suites d’une maladie.

Dynamique et ambitieux, il cherche à entrer au Parlement dès 1997, mais ne parvient à être élu dans la circonscription de Whitney, prés d’Oxford, qu’en 2001.

Ancien conseillé du gouvernement de John Major, il a réussi à séduire la classe moyenne déçue par la politique de Gordon Brown. David Cameron a également bénéficié des déboires politiques de son adversaire travailliste.