DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Economie : l'euphorie prend fin, les marchés se replient

Vous lisez:

Economie : l'euphorie prend fin, les marchés se replient

Taille du texte Aa Aa

L’euphorie des marchés n’aura pas duré bien longtemps. Malgré le super plan européen pour sauver la monnaie unique, la frilosité est revenue sur les places boursières mondiales qui se sont repliées hier, les investisseurs préférant jouer la prudence.

L’Espagne fait partie des pays menacés d‘être entraînés dans la spirale grecque. Le Premier ministre Zapatero, qui a reçu un appel d’encouragement de Barrack Obama, doit présenter aux députés ce mercredi les mesures d’accélération de réduction du déficit public de l’Espagne.

“J’ai la sensation qu’on fait des plans et des ajustements un peu à la va vite, pour voir ce qui se passe, parce qu’il n’y a pas une idée claire de ce qu’il faut faire” explique un économiste.
“L’Espagne peut couper le deficit mais le problème basique, le problème fondamental, c’est à dire celui de la productivité, du modèle économique, ne va pas se résoudre”, poursuit-il.

La ministre espagnole de l’Economie a précisé hier que la baisse du déficit promise par Madrid devrait se faire par une réduction des dépenses publiques et non par une hausse des impôts. Le gouvernement s’est engagé à faire un ajustement des dépenses de cinq milliards pour cette année et de dix milliards l’an prochain. Cet effort supplémentaire devrait permettre de faire passer le déficit de 11,2% du PIB à 6% en 2011.