DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elite versus élite : les enjeux des manifestations de Bangkok

Vous lisez:

Elite versus élite : les enjeux des manifestations de Bangkok

Taille du texte Aa Aa

Plus qu’une lutte des classes, c’est une lutte entre l’ancienne élite et la nouvelle qui se joue dans les rues de Bangkok. Du côté de l’ancienne : le premier ministre, Abbhisit Vejjajiva. La nouvelle, c’est Takhsin Shinawatra qui l’incarne.

Cet ancien policier devenu milliardaire et premier-ministre soutient financièrement les chemises rouges depuis un exil doré auquel l’a contraint une condamnation pour corruption. Officiellement, il revendique une démocratie véritable en Thaïlande. Son bilan au pouvoir, de 2001 à 2006, mèle pots de vins et intimidation des médias, mais ses partisans retiennent surtout ses programmes d’aides sociales et sa lutte contre la drogue, même si elle est entachée d’exécutions sommaires.

Pour la plupart issues de la petite bourgeoisie de province, les chemises rouges ne veulent plus du mépris de l’ordre ancien, de ces aristocrates et militaires sur qui s’assoit le pouvoir du premier ministre Vejjajiva. Ce dernier l’a bien compris et dans son plan de sortie de crise, il propose de réformer le système politique et de réduire les écarts sociaux.

Une perche bienvenue certes, mais qui pourrait bien avoir été tendue trop tard. Le retour d’un gouvernement pro-Takhsin au pouvoir semble désormais souhaité par une majorité.