DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sang continue de couler à Bangkok

Vous lisez:

Le sang continue de couler à Bangkok

Taille du texte Aa Aa

Ce matin, les affrontements ont gagné le nord du quartier commercial de Rajprasong, contrôlé par les “chemises rouges” antigouvernementales. Au moins trois opposants ont été tués.

Les rouges sont assiégés par l’armée dans un camp de trois kilomètres carrés, entouré de barricades. Ils ne disposent plus que de quelques jours de vivres, mais se sont jurés de tenir tête aux militaires.

Signe de l’extrême impopularité du gouvernement Vejjajiva, les troupes ont elle-mêmes été encerclées pendant la nuit par les riverains.

Les chemises rouges sont des partisans de l’ancien premier ministre en exil, Thaksin Shinawatra. Bien que corrompu, il est perçu comme le porte-drapeau des plus démunis et d’une classe moyenne émergente, bref d’une alternative à l‘élite traditionnelle toute puissante, aristocratique et militaire.

Pour tenter d’apaiser les esprits, le gouvernement a élaboré un plan de réconciliation rétablissant certains programmes sociaux introduits par Thaksin.

Mais la tentative d’assassinat du stratège militaire des rouges jeudi, a sapé leur confiance et les affrontements ont repris de plus belle.

Depuis hier, au moins 19 personnes ont été tuées, une cinquantaine depuis la mi-mars.