DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affrontements en Thaïlande

Vous lisez:

Affrontements en Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

Bangkok toujours en proie à des affrontements entre militaires et chemises rouges antigouvernementales.
Après 4 jours de violences, 35 personnes, un militaire et 34 chemises rouges ont été tuées, près de 250 blessées. L‘état d’urgence a été décrété dans cinq nouvelles provinces.

Retranchés dans un quartier commerçant de la capitale, les manifestants ont réclamé hier une médiation internationale, mais le gouvernement a fait la sourde oreille, déterminé à en finir avec la rebéllion des chemises rouges.

Ici, le porte parole explique le rejet de la demande parce que, dit-il, jamais un gouvernement thaïlandais n’a laissé qui que ce soit intervenir dans nos affaires intérieures. Nous pouvons résoudre nos problèmes nous mêmes”.

Le premier ministre, Abhisit Vejjajiva a prévenu les manifestants que les opérations allaient se durcir s’ils ne se rendaient pas.
Certains d’entre eux ont mis à l’abri leurs enfants
dans des temples bouddhistes : “nous sommes venus ici pour la sécurité de nos enfants, après, nous y retournerons”, dit cet homme.

Une partie des habitants quittent le quartier assiégé, la zone rouge, où les approvisionnements en eau, électricité et nourriture ont été coupés, par l’armée. Pour l’instant le couvre-feu n’a pas été instauré.