DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Europe et Amérique Latine : cap sur le libre-échange

Vous lisez:

Europe et Amérique Latine : cap sur le libre-échange

Taille du texte Aa Aa

Doper les liens commerciaux coûte que coûte. Tel semble être le mot d’ordre du sixième sommet Union européenne/Amérique Latine qui se tient à Madrid. D’emblée, les Vingt-sept et six pays d’Amérique centrale ont bouclé un accord de libre-échange, qui était en discussion depuis trois ans. Alors que l’Europe peine à trouver le chemin de la reprise économique, le commissaire en charge du Commerce, Karel de Gucht, y voit la promesse d‘échanges fructueux : “Cet accord va offrir de nouvelles perspectives d’accès aux marchés pour les exportateurs des deux régions que ce soit pour les produits agricoles, l’automobile, l‘électronique, le vin et les spiritueux, mais aussi les services, en particulier dans le secteur bancaire, les télécoms et l’environnement pour n’en citer que quelques-uns”, explique-t-il.

L’Union est le deuxième partenaire commercial de l’Amérique centrale derrière les Etats-Unis et espère profiter de l’ouverture pleine et entière de ce marché de 35 millions d’habitants.

Mais elle ambitionne d’aller au-delà, en concluant un accord de libre-échange avec les pays du Mercosur, ce qui lui permettrait de couvrir quasiment l’ensemble de l’Amérique Latine.

Cet accord-là sera plus difficile à obtenir. Il coince depuis 2004. Et la présidente argentine Cristina Kirchner a donné le ton, en déclarant vouloir négocier avec les Européens en tant que partenaire et non en tant que cliente.