DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les mesures allemandes peu appréciées par les marchés boursiers

Vous lisez:

Les mesures allemandes peu appréciées par les marchés boursiers

Taille du texte Aa Aa

Les investisseurs des marchés boursiers américains eux non plus n’ont pas apprecié du tout l’interdiction des ventes à découvert sur les actions et sur les obligations d’Etat de la zone euro, décidée par l’Allemagne : une décision approuvée par la Commission européenne. En cours de séance, la descente des indices boursiers américains dans la zone rouge a encore fait plonger un peu plus leurs homologues d’Europe occidentale qui reculent en clôture de plus de 2,5% en moyenne.

“Interdire les ventes à découvert ça a du sens seulement si vous le décidez dans de nombreux pays, au moins dans ceux de l’Union européenne, car vous ne pourrez pas aller en Fance ou en Italie pour effectuer ce type d’opération, “affirme Robert Halver, analyste chez Baader Bank”, “ça pourrait même être encore plus efficace si on pouvait convaincre les britanniques, les américains et les chinois, sinon la spéculation contre l’euro ne s’arrêtera pas.”

L’euro est fortement remonté à 1 dollar 2320 mercredi : volatilité ou réaction positive à la décision allemande ? Peut-être les deux.
Le cours du pétrole brut léger américain est stable mercredi soir : 69 dollars et 20 cents le baril, alors que le Brent est à la baisse à 73,20.