DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Proche-Orient : reprise de la médiation américaine

Vous lisez:

Proche-Orient : reprise de la médiation américaine

Taille du texte Aa Aa

Quatre mois : c’est le délai que se donne George Mitchell pour amener Palestiniens et Israéliens autour d’une même table.

A ce stade, le médiateur américain fait la navette entre les deux parties. Il était à Ramallah ce mercredi après-midi pour s’entretenir avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. En signe de bonne volonté, ce dernier s’est abstenu lundi de prononcer son traditionnel discours de la Nakba, comprenez “la grande catastrophe”, le terme utilisé par les Arabes pour qualifier la création de l’Etat hébreu en 1948.

Un geste de bonne volonté, George Mitchell espère en obtenir aussi du premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu qu’il doit rencontrer demain à Jérusalem. Son entourage le dit en tout cas favorable à l’expropriation de colons juifs en Cisjordanie pour permettre la construction d’une route entre Ramallah et une ville nouvelle palestinienne.

Certes, on est encore loin d’un gel total de la colonisation, condition posée par les Palestiniens comme préalable à une reprise du dialogue direct, interrompu fin 2008.