DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Allemagne réaffirme sa volonté d'une régulation financière plus étroite

Vous lisez:

L'Allemagne réaffirme sa volonté d'une régulation financière plus étroite

Taille du texte Aa Aa

A Berlin jeudi, faisant écho aux quelques mililtants qui réclamaient la fin de la spéculation financière à l’extérieur du bâtiment, la chancelière allemande Angela Merkel a défendu son credo d’une régulation financière plus étroite devant des responsables financiers du monde entier. La chancelière a notamment parlé d’une taxe internationale sur les transactions financières et posé cette question :
“L’Allemagne et tous les membres de la zone euro pourront-ils un jour garantir une croissance durable snas nécessairement payer cette croissance par des endettements trop élevés ?
Pour Angela Merkel, cette taxe sur les transctions financières n’aura de sens que si elle est adoptée par un nombre le plus large possible de pays.
Le ministre allemand des finances Wolfgang Schäuble, pense lui aussi que la dérive des marchés financiers doit être remise en cause : “le problème principal c’est que les marchés financiers avec leurs produits innovant et leurs énormes effets de levier, avec des instruements comme les garanties de crédit comme les CDS, ou bien les ventes à découvert, renforcent la volatilité des marchés”.
Nathalie Pelras, analyste chez Richelieu Finance à Paris, pensent quand à elle que les Etats doivent en priorité faire porter leurs efforts sur la réduction des déficits : “pour l’instant on n’en est pas encore au stade ou c’est la crainte de l’intervention des Etats qui fait baisser les marchés, c’est plus la crainte de la situation économique de ces Etats qui fait baisser le marché.”
En attendant, la communication difficile entre les duirigeants de la zone euro provoque une extrême volatilité sur les marchés boursiers.