DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le vol de cinq tableaux à Paris relance la question sur la sécurité

Vous lisez:

Le vol de cinq tableaux à Paris relance la question sur la sécurité

Taille du texte Aa Aa

Un dysfonctionnement de l’alarme aurait grandement facilité le travail du voleur qui s’est introduit dans le Musée d’art moderne de la ville en brisant une fenêtre dans la nuit de mercredi à jeudi selon les caméras de surveillance. Une panne constatée il y a deux mois mais non réparée.

Les tableaux dérobés sont : Le Pigeon aux petits pois de Picasso, La Pastorale de Matisse, l’Olivier pès de l’Estaque de Braque, La Femme à l‘éventail de Modigliani et Nature morte aux chandeliers de Léger.

Ils sont invendables selon cet expert parisien. Pierre Cornette de Saint Cyr, commissaire-priseur et président du Palais de Tokyo : “Les voleurs sont des imbéciles. Ces tableaux sont absolument invendables. D’abord parce que ce sont des tableaux extrêment connus, ensuite on est dans une nouvelle civilisation qui est la civilisation de l’instantanée, de la communication planétaire. Toute la planète maintenant avec internet et les outils de communication, toute la planète a les photos de ces tableaux. C’est invendable”.

La brigade de répression du banditisme a été saisie de l’enquête. La piste du vol au profit d’un collectionneur ou celle d’un chantage à l’assurance sont privilégiées.